Figures Africaines

MUSIQUE : LEEYO, le lover des cœurs répond à nos questions.

IMG_7322

Bonjour LEEYO.

1- Origine oblige, d’abord comment dit-on bonjour et bienvenue en votre langue Maternelle ?
« Olia » et « choh à poung » respectivement, bonjour et bienvenu en ma langue maternelle le Baleng, village de la mifi dans la région de l’ouest Cameroun.

2- Alors comment se porte le chouchou des femmes que vous êtes?
Ah lala … ! « Chouchou » des femmes je le savais pas ; mais en tout cas je vais très bien pour le moment merci.

3- Pourquoi LEEYO comme nom d’artiste?
Leeyo est tout simplement un diminutif de Lionel (je suis né Lionel Landry FOTIO).
4- Vous semblez être une figure ou alors une icône montante de la musique urbaine camerounaise. En avez –vous conscience?

Hum …Franchement vous dites des choses qui me surprennent …
(« Chouchou des femmes », « icône montante »). Si cela est vrai je ne peux qu’en être honoré, sinon je suis juste un petit gars qui essaie de faire ce qui lui plait le plus au monde. Tant mieux si l’on apprécie …

5- A la base le choix de la musique nait d’une passion ou c’est tout simplement un coup du destin ?

Passion et coup du destin en même temps je dirais…Passion parce que tout petit je faisais déjà des interprétations à la maison sans que personne n’y prête une oreille attentive (même pas moi), j’étais vraiment passionné mais ça s’arrêtait là. Coup du destin également parce que les choses sont arrivées un peu à mon insu …Je rencontre un groupe de rappeurs au Lycée qui me propose de chanter avec eux …l’année d’après on sort une maquette et un an plus tard je me présente (pour la première fois en solo) à un concours national (Grand festival de musique Jeune ndlr Pressbook) et le remporte …Là je prends confiance et l’année d’après c’est l’aventure STARS 2 DEMAIN CAMEROUN.

6- Quel est selon vous le titre qui vous a révélé au grand public ?
Sans hésiter « A L’AIDE »

7- Votre langage est assez « camerounais » pour dire que vous parlez parfois en « francamglais ». Pourquoi ce choix ?

Honnêtement ce n’est pas calculé même si ça peut aider des fois à se singulariser …J’écris ce que je ressens, comme je le ressens, comme j’ai envie de le dire. Ce n’est pas un choix …j’ai des chansons sans « francamglais » aussi (la même histoire, mon ami)

8- Comment voyez-vous l’univers musical camerounais aujourd’hui surtout pour ce qui est de la musique urbaine?

Comme vous pouvez le constater, la musique urbaine camerounaise aujourd’hui « ne donne plus le lait ». Bah oui, vous avez des gars qui font le tour du monde avec de l’urbain camerounais, je pense que nous avons amorcée le début d’une ère heureuse pour tous …

9- Pensez-vous qu’il a un avenir prometteur ?
Evidemment, cela saute à l’œil, quand Mister Enow a explosé on a tous dit « wow ça va mettre du temps pour qu’on ait un autre buzz pareil » …Quelques mois seulement après …BAM ! Coller la petite…ça promet c’est sur …j’y crois moi et je ne suis pas le seul.

10- Vous vous êtes déjà certainement fait un nom à l’international alors à quand LEEYO au Cameroun (chez vous) pour un spectacle ou un concert?

Ahaha ! J’y étais en fin de l’année passée où j’ai fait « Annual Show » à Douala, Yafé ou encore le palais des sport avec Singuila.

Merci de vous être prêté à ce jeu de question réponse.

C’est moi qui vous remercie, à bientôt.

Laissez un commentaire

0

Your Cart